Bienvenue dans la Zone Patient!

Nous avons décidé de répertorier ici les réponses aux questions que nous entendons le plus souvent de la part de nos patients, en espérant que vous y trouviez celles que vous cherchez. Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n'hésitez pas à nous appeler, nous nous ferons un plaisir de vous aider!

À la fin de cette page, nous avons mis les liens pour obtenir nos fiches de conseils postopératoires si jamais vous avez égaré celle qu'on vous a remise lors de votre rendez-vous.

> Foire aux questions et vidéos explicatives

La peur du dentiste est une phobie assez répandue. L'anticipation de la visite chez son dentiste et de la douleur que l'on pourrait ressentir peut provoquer un grand stress. Parfois, cela peut vous amener à retarder ou même à renoncer à aller chez le dentiste, et attendre... qu'il soit trop tard.

Attendre n'est pourtant pas la bonne solution, car les problèmes ont alors le temps de s'installer plus profondément et peuvent également influer sur votre état de santé général (voir à ce sujet la maladie parodontale). Bien souvent le fait d'attendre trop longtemps rend nécessaire des traitements plus importants et plus coûteux.

Nous avons l'habitude de traiter des patients anxieux et des jeunes enfants. Nous vous aidons à vous préparer pour votre rendez-vous et nous faisons tout pour vous mettre en confiance et pour limiter les désagréments lors de votre traitement. Venez nous rencontrer et parler avec nos dentistes et hygiénistes pour mieux comprendre les solutions qui existent pour vous aider et pour établir ce lien de confiance indispensable entre vous et nous!

La carie et une maladie infectieuse qui s'attaque aux tissus durs de la dent. C'est la maladie la plus répandue au monde qui peut même affecter les enfants dès l'apparition de leurs premières dents! C'est aussi la cause principale de mal aux dents.

La carie est causée par les sucres que contiennent les aliments et boissons que nous consommons et qui sont transformés par les bactéries de notre bouche. Cette transformation produit de l'acide qui s'attaque à la surface des dents en creusant des trous quasiment invisibles. Une bonne hygiène dentaire de brossage des dents après chaque repas et de passage de la soie dentaire chaque jour permet de contrôler le "travail" des bactéries et de réduire le risque de carie.

Une fois sous la surface de la dent, la carie peut se propager pendant un certain temps sans causer de symptôme. Quand la dent commence à faire mal, la carie est déjà installée et il faut intervenir pour éviter qu'elle ne progresse plus encore. En règle générale, plus on intervient tôt, plus il y a de chance que le traitement soit minimal. Nous disposons d'un outil, le Diagnodent, qui est capable de détecter les caries dès les premiers moments et donc de réduire le traitement requis pour les résorber. Notre équipe l'utilise entre autre lors de votre rendez-vous périodique d'examen-nettoyage.

La gencive et l'os de la mâchoire servent à supporter nos dents et à les maintenir en place. Les bactéries de notre bouche peuvent, si on n'y prend pas garde, leur jouer un bien mauvais tour en causant des infections qui, en cas de non traitement, peuvent avoir des conséquences graves à terme.

Quand la gencive est infectée, elle devient plus rouge et peut saigner lors du brossage des dents ou du passage de la soie dentaire par exemple. Cette inflammation bactérienne s'appelle une gingivite. Avec des soins adéquats et une bonne hygiène dentaire, elle se guérit facilement.

Si l'os de la mâchoire est aussi atteint par l'infection, il se détériore et des poches se forment autour de la dent qui est moins bien tenue, permettant aux bactéries de s'infiltrer encore plus loin. La dent peut aussi se retrouver exposée sur sa racine. Cette maladie s'appelle la parodontite. Elle est plus difficile à traiter.

Les maladies parodontales peuvent avoir une incidence néfaste sur d'autres pathologies avec la propagation à notre organisme des bactéries de la bouche. Des liens ont en effet été établis avec les infections respiratoires, les troubles cardiaques, l'ostéoporose, le diabète et l'embolie cérébrale.

Comment éviter d'en arriver là? Tout d'abord en maintenant une bonne hygiène bucco-dentaire qui combine brossage des dents et passage de la soie dentaire. Ensuite en contrôlant autant que possible les facteurs aggravant que sont le tabagisme ou le stress. Finalement en effectuant régulièrement votre suivi dentaire.

En effet, nos hygiénistes, lors de votre examen-nettoyage, vérifient l'état de vos gencives et mesurent la profondeur des poches autour de vos dents pour détecter les maladies parodontales. Si cela s'avère nécessaire, nous avons aussi mis en place un protocole de traitement parodontal très efficace pour vous aider à reprendre le contrôle.

La plaque est cette substance blanchâtre qui s'accumule sur les dents et autour des gencives entre les brossages. Elle est composée de salive, d'aliments et de bactéries. C'est la plaque dentaire qui est à l'origine des caries et des maladies parodontales quand elle est mal contrôlée. Si on laisse la plaque s'accumuler, elle durcit grâce aux minéraux dans notre salive et devient du tartre.

Si la plaque se contrôle grâce à une bonne hygiène dentaire, le tartre, lui, est plus tenace et il nécessite un... détartrage qu'effectue votre hygiéniste lors de votre examen-nettoyage régulier. La sensation d'une plus grande démarcation entre vos dents après ce rendez-vous? C'est la plaque et le tartre qui ont été éliminés par votre hygiéniste.

Il ne faut pas confondre la plaque dentaire et la plaque occlusale qui est une forme en acrylique moulée à la forme de notre mâchoire et que l'on porte la nuit pour contrôler le frottement des dents (bruxisme) entre autres...

L'émail, qui forme la couche extérieure de nos dents, est la substance la plus dure de notre corps. Pourtant, il lui arrive de se détériorer et dans ce cas-là, on devient plus susceptible de développer des caries, car l'émail ne se régénère pas tout seul.

L'érosion de l'émail est provoqué par l'acide qui est créé dans la bouche par l'action de nos bactéries sur les aliments et les boissons que nous consommons, surtout les aliments sucrés et les boissons gazeuses, énergisantes et aux fruits. Les reflux gastriques et la prise de médicaments qui provoquent un assèchement de la bouche (la salive nous aide à nous défendre contre ces acides) peuvent aussi être à l'origine d'une érosion de l'émail. L'érosion peut aussi être provoquée par accident, avec une technique de brossage de dents trop agressive par exemple. Cette érosion se caractérise par des dents jaunies, translucides aux extrémités.

Une bonne hygiène dentaire aide à contrôler les acides dans notre bouche et à protéger l'émail de nos dents. En amont, il y a des gestes simples qui aident aussi beaucoup comme éviter de consommer des aliments acides et éviter de grignoter souvent, car cela stimule la production d'acide.

La mauvaise haleine est causée par la décomposition des aliments dans notre bouche par les bactéries. Non contentes de produire de l'acide, celles-ci dégagent aussi des composant malodorants qui créent la mauvaise haleine, phénomène qui peut être amplifié par une baisse de la quantité de salive dans notre bouche. Cette condition peut être généralement observée au réveil ou après un repas et une bonne hygiène dentaire permet d'y remédier facilement. Le tabagisme est aussi une cause fréquente de mauvaise haleine.

Quand la mauvaise haleine, ou halitose, se manifeste plus régulièrement, même avec une bonne hygiène dentaire et en l'absence de consommation de tabac, elle est peut-être le symptôme d'une condition pouvant nécessiter un traitement. Une infection, la présence de caries ou de débris d'aliments accumulés entre les dents, sur la langue ou derrière les amygdales sont des facteurs pouvant causer la mauvaise haleine.

Si vous avez déjà lu d'autres sujets de notre foire aux questions, vous avez pu remarquer qu'avoir une bonne hygiène dentaire constitue un excellent moyen pour prévenir toute une panoplie de problèmes et ce, de 2 à 102ans!

Il y a 3 piliers communs à tout le monde pour une bonne hygiène dentaire: se brosser les dents régulièrement avec une bonne technique de brossage, utiliser la soie dentaire et ne pas oublier nos visites régulières pour un examen-nettoyage chez le dentiste.

D'autres habitudes améliorent et facilitent également une bonne hygiène bucco-dentaire, comme éviter de consommer des aliments et des boissons trop sucrés, ou des produits du tabac.

Oui. Idéalement, une fois par jour avant d'aller se coucher. Pourquoi? La soie dentaire permet d'atteindre des zones que la brosse à dents ne peut nettoyer. Les surfaces entre les dents adjacentes se touchent presque sur toute leur longueur, néanmoins, la plaque dentaire, cette pellicule contenant salive, résidus d'aliments et bactéries s'y forme comme partout ailleurs autour de nos dents, et comme elle est la cause de la plupart de nos ennuis en matière de santé dentaire si on la laisse là (voir carie et maladies des gencives), il faut l'en déloger le plus régulièrement possible.

Si vous n'aimez pas ou avez des difficultés à passer la soie dentaire, il existe d'autres outils, comme des brossettes qui peuvent être la bonne solution pour vous. Parlez-en avec votre hygiéniste ou votre dentiste lors de votre prochaine visite à la clinique.

Les plombages gris, ou amalgames, sont un alliage métallique très résistant qui a longtemps été utilisé pour faire des obturations afin de réparer une dent abimée. Outre son esthétique douteuse, il a l'inconvénient majeur de contenir du mercure. Or, à la longue, sous l'effet de l'usure, de la mastication et du frottement des dents, de petites quantités de mercure vont en être libérées dans notre bouche. On estime que le mercure de nos amalgames représente environ 1/3 de la faible quantité que nous absorbons de ce métal chaque jour naturellement (aliments, eau, air...).

Le mercure est un métal considéré comme un des plus dangereux pour la santé humaine qui s'accumule dans nos organes. Il représente, entre autre, un danger pour le développement de l'embryon et des jeunes enfants. Bien que Santé Canada ne considère pas que les amalgames dentaires soient dangereux pour la santé de la plupart des gens, et bien qu'aucune étude ne démontre hors de tout doute qu'ils soient (ou non) un danger pour notre santé, nous avons décidé de ne pas prendre de chance: nous ne faisons pas de restauration en amalgame à la clinique.

Les matériaux composites permettent de faire des restaurations d'une très grande dureté et longévité et qui ont la même couleur que vos dents. Ils sont composés de résines synthétiques (acrylates) et de divers autres éléments comme du quartz et des céramiques.

Un des grands avantages des matériaux composites réside dans leur capacité à combler toutes sortes de cavités. Ils ne nécessitent donc pas de préparer une cavité aussi grande que les autres matériaux pour bien tenir en place.

Ils sont également très utiles en dentisterie esthétique pour faire des légères correction à vos dents sans avoir à enlever de matière saine.

Pour des restaurations plus importantes, nous préférons les incrustations ou les couronnes réalisées en un seul rendez-vous avec notre système de design numérique E4D

Idéalement on doit se brosser les dents après chaque repas car c'est à ce moment-là que les bactéries de notre bouche sont le plus actives. Elles profitent de l'afflux de débris alimentaires et de salive pour former la plaque et secréter les acides qui causent la carie et les maladies gingivales.

Il est en outre très important de se brosser les dents avant le coucher, et dans tous les cas, en utilisant une bonne technique de brossage. Nos hygiénistes sont des expertes en la matière et se font un plaisir d'expliquer et de démontrer la technique qui convient le mieux au niveau d'habileté de chacun de nos patients, petits et grands.

N'oubliez pas qu'un bon brossage des dents doit être complété par le passage de la soie dentaire ou d'une brossette entre les dents pour nettoyer les surfaces que la brosse à dent ne peut pas atteindre.

Le fluor est un minéral qui aide grandement à prévenir la carie dentaire. Le fluor renforce l'émail de nos dents, réduit l'acidité dans la bouche et restaure les minéraux qui aident à rendre les dents plus résistantes. À ce titre, c'est un composant actif important qui se retrouve dans les dentifrices et les rince-bouches. Les concentrations de fluor que l'on retrouve dans ces produits ne présentent aucun danger secondaire pour notre santé.

Pour les enfants, la quantité recommandée de dentifrice au fluor qu'il faut utiliser lors du brossage des dents varie de la taille d'un grain de riz pour les enfant en bas de 3 ans, à celle d'un petit pois pour ceux en bas de 6 ans.

On les aime nos petits joueurs de hockey ou de soccer! Mais la pratique de tels sports peut conduire à des chocs violents qui viennent affecter la bouche, les gencives et les dents. De par leur position, les incisives et les canines de la mâchoire supérieure sont les plus exposées (voir le sourire troué de beaucoup de joueurs de hockey professionnels) à ce type d'accident.

Lors d'un choc violent, nos dents risquent de subir un fêlure, de se briser, de se déplacer ou pire de sortir carrément de leur cavité. Pour réduire les risques encourus, le port d'un protège-dent est recommandé.

Cependant, le protège-dent, en plus de protéger efficacement les dents, doit être compatible avec la pratique du sport. Il doit être bien adapté à la bouche, ne doit pas causer de douleur et doit permettre une bonne respiration.

Il existe 3 types de protège-dents, par ordre de confort: génériques, adaptables et sur-mesure. Renseignez-vous auprès de nos dentistes et hygiénistes pour savoir lequel convient le mieux pour le type d'activité sportive choisie et niveau de pratique.

Quand une ou plusieurs dents sont manquantes, l'équilibre de nos mâchoires est rompu. Les dents forment un ensemble qui est cohérent quand toutes les dents sont présentes.

Quand une dent manque, celles d'à côté commencent à se déplacer dans l'espace vide et la dent opposée, qui n'a plus la pression pour la retenir dans son alvéole va avoir tendance à bouger et à devenir plus à risque de carie également.

Outre l'aspect esthétique s'il s'agit de dents d'en avant, tous ces mouvements vont avoir pour conséquence à plus ou moins long terme: l'exposition des racines des dents qui migrent et qui s'affaissent, entrainant douleur et risque de carie; un dysfonctionnement au niveau des articulations de la mâchoire, entrainant un risque de craquement, de bourdonnement et de grincement des dents.

Il existe plusieurs possibilité pour remplacer une dent manquante: implant, pont, dentier partiel... Notre équipe de dentiste saura vous conseiller en tenant compte de vos besoins et de votre style de vie.

Les dents sensibles sont une condition courante, cela peut être un mal passager ou au contraire un indice d'un problème qu'il faut corriger pour éviter qu'il n'empire. On pense que 25 à 50% de la population pourra à un moment ou à un autre avoir une hypersensibilité dentaire, c'est le nom de cette condition. De quoi s'agit-il? C'est une sensation de douleur soudaine qui se manifeste quand on exerce une pression sur la dent, lors de la mastication ou du brossage par exemple, ou en présence de chaud ou au contraire de froid ou encore d'acidité.

Si bien souvent utiliser une brosse à dents souple et un dentifrice désensibilisant aide à régler le problème, ce n'est pas toujours le cas car il peut y avoir plusieurs causes à l'hypersensibilité dentaire: émail endommagé, condition gingivale menant à l'exposition de la racine de la dent, fêlure ou dent brisée, bruxisme... des situations qui font que des zones moins dure de la dent sont exposées à l'agression par le chaud, le froid, la pression ou l'acide.

Dans tous les cas, si cela vous arrive, n'attendez pas et venez rencontrer nos dentistes afin de poser le bon diagnostic pour soigner ce problème!

Notre mâchoire est composée de 2 os: l'os maxillaire en haut, et la mandibule en bas qui est reliée au crâne par l'articulation temporo-mandibulaire, ou ATM. Cette articulation, qui donne à la mandibule sa capacité de mouvement, peut devenir une source de douleurs et causer, par répercussion, d'autres symptômes comme maux de tête, gonflement du visage et du cou, difficulté à mâcher et à avaler...

Bien souvent, la cause de cette douleur a une origine biomécanique en lien avec l'os, les muscle ou les ligaments de la mâchoire. Le stress, l'anxiété, le frottement des dents pendant la nuit (bruxisme), un problème d'occlusion, en entraînant une crispation du muscle peuvent causer des douleurs à la mâchoire. L'arthrose de l'articulation, la polyarthrite rhumatoïdale ou même un cancer de la mâchoire peuvent aussi être à l'origine de ces douleurs.

Dans les cas bénins, la prise de médicaments antidouleur et l'application de glace sur l'articulation permettra d'apaiser temporairement ces douleurs. Il est préférable de venir rencontrer nos dentistes qui ont développés une expertise en traitement de l'ATM pour obtenir un diagnostic et un protocole de soins approprié.

Avoir la bouche sèche signifie que la sécrétion de salive est faible. La prise de certains médicaments, le tabagisme, certaines maladies, respirer avec la bouche ou une déshydratation occasionnelle peuvent en être la cause.

Si c'est un problème occasionnel, essayer de moins respirer par la bouche, boire plus d'eau ou manger de la gomme sans sucre aidera à résorber le problème. En hiver, quand l'air est sec, un humidificateur d'air pourrait aussi aider. En tout temps, maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire est fortement recommandée. S'il s'agit d'un problème plus fréquent, parlez-en avec nos dentistes afin qu'ils diagnostiquent le problème.

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

à venir - décembre 2018

Vidéos

à venir - janvier 2019

Conseils post-opératoires

à venir - janvier 2019